SQLSTATE[23000]: Integrity constraint violation: 1062 Duplicate entry 'AnspoElUWpoQbRShOiGQAWFznthB86Mzk4Oyy0ikfx1heJpTSVzjH4JVoQnmNZMX' for key 'sid' Médiaeducation | Se documenter

LES SOURCES D'INFO DU JOURNALISTE

Quelles sont les sources des journalistes, où trouvent-ils l'information qu''ils donnent au public et quels rapports entretiennent-ils avec elles? Réponses en quelques sites (res)sources.

C’est une question récurrente adressées aux journalistes : à quelle(s) source(s) puisez-vous l’information que vous délivrez dans votre article, enquête, reportage, etc. ? Lors de séances d’éducation à l’information, elle peut prendre une tournure complotiste et sous-entendre que le journaliste se fait systématiquement le porte-voix, sans regard critique, d’un intérêt particulier ou d’un pouvoir quelconque : « Qui vous dit d’écrire ce que vous écrivez dans votre journal ? »
Les sources sont la matière première de tout travail journalistique. Ce sont elles qui aiguillent vers une information ou l’angle à traiter. Ce sont elles qui le nourrissent par leur expertise, de nature diverse, à s’exprimer sur le sujet. Car sauf le cas bien précis des éditorialistes, les journalistes ne donnent pas leur avis dans leurs papiers. Ils rendent compte de la parole d’autres.
Illustration dans le quotidien des jeunes de Trou paumé, la ville fictive de la série de vidéos d’éducation à l’information, les Clés des médias.

La notion de source est ici entendue comme pourvoyeuse d’informations. Un article de Slate, publié à l’occasion du scandale, en Grande-Bretagne, des écoutes par le journal News of the World et complété au moment de l’affaire Cahuzac, donne des précisions sur ce que représentent les sources pour le journaliste d’investigation.

Plus globalement, les sources sont diverses et interviennent à différents moments du travail du journaliste. Le site 24h dans une rédaction, créé par l’ESJ Lille et CFI, une filiale de France Télévisions, les détaille. Comme le blog de Ouest-France dédié à l’éducation aux médias.

Utile pour les journalistes jeunes, rédacteurs de médias collégiens et lycéens : les conseils d’Alain Joannès, précurseur regretté du datajournalisme, pour valider des informations trouvées sur la toile, devenue une source aussi pour les journalistes professionnels.

La profession a toujours été consciente du risque de manipulation et les journalistes s’efforcent, comme le prescrivent ses règles déontologiques, de garder un rapport distancié et critiques avec leurs sources. Au besoin en publiant, comme l’Association des journalistes professionnels, en Belgique, un guide de bonnes pratiques.

La protection des sources

« Un journaliste digne de ce nom […] garde le secret professionnel et protège les sources de ses informations » selon la charte d’éthique de 2011. Une obligation facilitée par une assise légale : la loi visant à renforcer la liberté, l’indépendance et la pluralité des médias, adoptée cet automne, dispose que « tout journaliste […] a le droit de refuser toute pression, de refuser de divulguer ses sources ».
Les associations et syndicats représentatifs de la profession s’étaient émus, au cours de la discussion parlementaire, d’une disposition permettant une atteinte au secret des sources pour prévenir ou réprimer un crime ou un délit passibles d’une peine d’emprisonnement de sept ans.
L’article qui la contenait a finalement été censuré par le Conseil constitutionnel, supprimant du même coup du droit une nouvelle protection accordée à tous les collaborateurs d’une publication (et pas seulement aux journalistes). Raison invoqué par le juge suprême : la protection des sources était trop contraignante au regard de la « sauvegarde des intérêts fondamentaux de la Nation ».

Vous devez être connecté pour pouvoir commenter